ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Martinique

Actualité

Toute l'actualité

Appels à projets

Appel à projets pour l'alimentation durable

L’alimentation durable est l’ensemble des pratiques alimentaires qui visent à nourrir les hommes en qualité et en quantité, aujourd’hui et demain, dans le respect de
l’environnement. L’alimentation durable répond donc simultanément aux enjeux de santé, sociaux et environnementaux.

Dans le contexte des états généraux de l’alimentation et des assises des outre-mer, la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF), l’ADEME et la Collectivité territoriale de Martinique (CTM) ont souhaité mener conjointement un appel à projets pour soutenir des initiatives autour des multiples enjeux de l’alimentation durable, ainsi que le développement des Projets alimentaires territoriaux (PAT).

L’objectif est de soutenir des projets fédérateurs, démultipliables ou exemplaires, s’inscrivant dans les priorités de la politique publique de l’alimentation. Ces actions doivent permettre de mettre en œuvre et d’illustrer le Programme national pour l’alimentation (PNA) en Martinique.

La sélection sera faite après avis d’un comité d’experts multidisciplinaire et inter-ministériel.

Téléchargez :

Consultez la synthèse de l’ADEME sur l’alimentation et l’environnement

 Date limite de dépôt de dossier : 2 mars 2018 à 23 h 59.

Plan climat : mon projet pour la planète

Le ministère de la Transition écologique et solidaire, l’ADEME et l’Agence française pour la biodiversité (AFB) lancent un appel à initiatives citoyennes « Mon projet pour la planète » le 16 novembre 2017. Cette démarche propose à des personnes morales (association, start up…), de déposer leur projet sur la plateforme Mon projet pour la planète, dans trois domaines : l’énergie, l’économie circulaire et la biodiversité. Les projets lauréats seront choisis par les citoyens et accompagnés par les organisateurs.

Mon projet pour la planète : mobiliser la société civile

Afin d’associer directement les Français aux actions sur le climat, Nicolas Hulot a annoncé lors du lancement du Plan climat, le 6 juillet 2017, un projet de budgets participatifs. À travers « Mon projet pour la planète », les citoyens sont invités à proposer des projets dans les domaines de l’énergie, de l’économie circulaire et de la biodiversité.

Cet appel à initiatives citoyennes a pour but de :

  • valoriser les actions et les projets des citoyens s’impliquant de manière effective dans la mise en œuvre du Plan climat ;
  • d’associer les citoyens aux choix des actions mises en œuvre pour soutenir les innovations dans les secteurs de l’énergie, de l’économie circulaire ou encore de la biodiversité.

Comment participer ?

Cette démarche s’adresse à tout porteur de projet ayant un statut de personne morale de droit public* ou privé. Le projet peut être porté par une structure relevant de l’Économie sociale et solidaire (ESS) — association, coopérative, mutuelle, fondation… — de même que par des structures de petite taille (start-up…), des écoles, des centres de formation professionnelle…

Par ailleurs, le projet doit répondre aux critères suivants :

  • proposer des solutions pratiques et concrètes illustrant les orientations ou la mise en œuvre du Plan climat, en lien avec la transition écologique et solidaire ;
  • être une initiative de terrain, donc avoir un ancrage territorial en France avec une échelle de mise en œuvre précise (quartier, village, ville…) ;
  • satisfaire des objectifs sociaux et environnementaux ;
  • favoriser l’interaction et la mise en mouvement d’une diversité d’acteurs.

Les porteurs de projet peuvent, par exemple, proposer un projet de commercialisation de plaquettes de bois destinées à alimenter des chaudières en circuit court pour le thème de l’énergie, de dispositifs solidaires de réparation ou de réutilisation d’objets de seconde main pour l’économie circulaire, de restauration de milieux de naturels locaux pour la biodiversité.

Sélection des projets : le rôle des citoyens

La sélection s’organise en plusieurs étapes :

  • le ministère de la Transition écologique et solidaire, l’ADEME et l’Agence française pour la biodiversité analysent l’éligibilité des projets déposés sur la plateforme  ;
  • trois jurys citoyens, un par thématique, composés de représentants du ministère, de l’ADEME et de l’Agence française pour la biodiversité, de personnalités mobilisées dans la transition écologique et solidaire et de citoyens, sélectionnent ensuite les projets selon des critères d’évaluation ;
  • les projets sélectionnés sont soumis au vote de tous les citoyens sur la plateforme.

Ceux ayant reçu le plus de votes bénéficieront d’un accompagnement technique et financier de l’ADEME et de l’Agence française pour la biodiversité.

L’agenda

  • 16 novembre 2017 : lancement de la plateforme Mon projet pour la planète ;
  • du 16 novembre 2017 au 28 février 2018 : dépôt des projets ;
  • début avril 2018 : journée de délibération des trois jurys citoyens pour sélectionner les projets qui seront soumis au vote de tous ;
  • d’avril à mai 2018 : vote ouvert à tous directement sur la plateforme en ligne ;
  • courant mai 2018 : annonce et démarrage des projets lauréats.

* Les services de l’État et les collectivités (communes, conseils départementaux, etc.) ne peuvent pas présenter de projet.

Téléchargez :

Économie circulaire

Diagnostic prospectif et feuille de route relatifs au développement de l’économie circulaire en Martinique

L’ADEME publie le diagnostic prospectif et la proposition de feuille de route relatifs au développement de l’économie circulaire en Martinique. Cette étude est issue d’un travail partenarial avec la Collectivité territoriale de Martinique, la Préfecture et ses services et la Communauté d’agglomération du centre de la Martinique (CACEM). La synthèse de l’étude rappelle ce qu’est l’économie circulaire et les méthodes qui ont été retenues pour mettre en œuvre l’étude ; elle synthétise un plan d’actions pouvant être porté par les différents acteurs du territoire et insiste sur les acteurs impliqués et à impliquer pour promouvoir et développer l’économie circulaire.

L’étude détaillée met en avant le contexte territorial, les forces et faiblesses liées au contexte et détaille plus précisément le plan d’action et le jeu d’acteurs.
Cette étude doit permettre de définir une stratégie territoriale de l’économie circulaire, d’encourager les différents acteurs à prendre en compte l’économie circulaire dans leurs plans d’action.

Pour une mise en œuvre opérationnelle, un appel à projets Économie circulaire sera lancé en 2018. Restez informés !

Téléchargez :

Campagne

Campagne « Ça suffit le gâchis » : le supermarché

Au supermarché, choisissons les portions les plus adaptées pour limiter le gâchis #ÇaSuffitLeGâchis.

Événement

Assises des Outre-mer

Jeunesse, emploi, santé, sécurité, création d’entreprises, culture, équipements publics, environnement, sport… À vous de fixer les priorités.

Rendez-vous sur le site des Assises des Outre-mer et classez vous-même ce qui vous paraît le plus important pour votre territoire.

Déchets

Bien vivre en « Zéro déchet » : résultats de l'enquête ADEME

Chaque français produit en moyenne 277 kg d’ordures ménagères par an. L’ADEME a suivi 12 foyers ayant un niveau réduit de consommation de ressources et de production de déchets tout en ayant un haut niveau de bien-être et de qualité de vie. Par l’analyse de leurs pratiques et de leurs témoignages, l’Agence présente des exemples inspirants qui tendent à « tordre le cou » aux idées reçues : l’engagement dans une démarche « zéro déchet » n’est ni impossible, ni réservée à un certain mode de vie ou à des acteurs foncièrement militants et elle n’est pas incompatible avec un haut niveau de bien-être et de qualité de vie.

Selon l’enquête, le « zéro déchet » :

  • concerne des gens très différents ;
  • peut être facile et ludique ;
  • permet de troquer des temps de corvées contre des temps de plaisir ;
  • ne coûte pas plus cher ;
  • peut pour certains être une source de liberté et d’épanouissement.

Téléchargez la synthèse du rapport « Bien vivre zéro déchets » (PDF - 1.6Mo)

Rénovation énergétique

Bénéficiez d’aides financières publiques et de conseils gratuits pour rénover votre logement

Vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans votre logement ? Vous pouvez bénéficier :

  • d’un cumul de l’éco-prêt à taux 0 et du Crédit d’impôt (nouvelle mesure du dispositif d’aides financières aux particuliers) ;
  • de l’accompagnement gratuit d’un Conseiller Info Énergie.

Pour en savoir plus sur les aides financières 2017 à la rénovation énergétique et pour avoir les coordonnées des Conseillers Info Énergie de Martinique, téléchargez notre guide (PDF - 1.4Mo).